Kinshasa - RD Congo : lundi, 30 novembre 2020 -

Information continue en RD Congo et dans le monde

Faune et Flore
Google se réorganise et devient «Alphabet» : 
Ne dites plus Google mais « Alphabet ». Toutes les sociétés du géant des nouvelles technologies seront désormais représentées sous ce nouveau nom. Alphabet devient la « maison-mère » de toutes les activités de l'entreprise américaine. L'objectif affiché de ses dirigeants est d'être plus transparents et plus inventifs. Avec notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio Lorsque Google devient « Alphabet », les fées de la finance se penchent sur le berceau de la nouvelle entité. Ce changement de nom marque une restructuration du géant des nouvelles technologies. Le monde entier connaît le moteur de recherche, la messagerie Gmail ou encore la pateforme de vidéos YouTube. Mais la société se diversifie en permanence avec certains produits que l'on n'associe pas forcément à Google, comme Calico qui travaille sur des médicaments contre le vieillissement ou la recherche contre le cancer. La dernière innovation du géant internet américain, la Google Car, la voiture sans chauffeur, est expérimentée en ce moment aux Etats-Unis. La Bourse salue cette annonce Google est donc une société en permanente évolution, et qui craignait de perdre en visibilité. C'est ainsi, expliquent les fondateurs, que l'idée d'Alphabet est née. L'objectif affiché de la direction en Californie est la transparence, qui doit permettre de rassurer le monde de la finance et d'attirer les investisseurs. C'est manifestement pari gagné. Car si cette annonce-surprise a été faite, comme c'est la tradition, à la fermeture de Wall Street lundi, le titre Google a bondi de plus de 7% après la clôture. Le nouveau Google conservera notamment le moteur de recherche, les activités publicitaires, YouTube, le système d'exploitation mobile Android, les cartes Maps ou encore Gmail. Les activités annexes, plus éloignées de son cœur de métier comme Calico ou Nest (objets connectés), seront elles regroupées au sein d'Alphabet. La holding Alphabet sera dirigée par Larry Page, le co-fondateur et directeur général actuel de Google qui cèdera sa place à l'actuel vice-président du groupe Sundar Pichai. Et elle sera cotée en Bourse en lieu et place de Google. Avec RFI.fr
(mardi 11 aot 2015.)
Le titulaire d'un compte Facebook peut désormais choisir un e-héritier : 
Facebook annonce ce 12 février 2015 le déploiement d'une nouvelle fonction : celle-ci permet aux membres du réseau social de désigner une personne qui sera chargée de gérer leur compte après leur décès.   Cette fonction, Legacy Contact, n'est pour le moment accessible qu'aux Etats-Unis mais Facebook va la déployer petit à petit dans d'autres pays. Elle apparaît dans la partie sécurité des paramètres du compte et permet de choisir un contact qui « héritera » dudit compte. Cette personne peut être un membre de la famille ou un ami, peu importe. Une fois désignée, elle sera avertie par un message et devra donner, ou non, son accord.   Dès que Facebook sera averti du décès d'un de se membres, sa page sera transformée en mémorial et l'expression « Remembering » (en souvenir de) apparaîtra au-dessus du nom du titulaire du compte. Son contact désigné pourra alors y épingler un dernier message en haut de sa Timeline, accepter de nouvelles demandes « d'amis », mettre à jour les photos de profil et de couverture.   Il ne pourra en revanche pas se connecter comme le titulaire de la page et voir ses messages privés. Enfin, si le titulaire du compte l'y autorise, le contact « héritier » pourra aussi récupérer une archive de tout ce qui aura été partagé sur ce compte Facebook (photos, messages et contenu du profil).   Cette nouvelle possibilité s'ajoute à ce que proposait déjà Facebook : à savoir la suppression pure et simple du compte ou sa transformation en mémorial.   @01net.com
(jeudi 26 fvrier 2015.)
Microsoft Word et Powerpoint accessibles gratuitement depuis les mobiles : 
Microsoft a annoncé jeudi la mise à disposition gratuite sur les smartphones et tablettes d'une version allégée de ses produits vedettes, la suite Office regroupant le traitement de texte Word, le tableur Excel et les présentations PowerPoint. L'ouverture d'Office à l'écosystème du grand rival Apple avait été l'une des premières grandes ruptures imposées par le nouveau patron du groupe informatique américain, Satya Nadella: une application Office pour la tablette iPad avait été lancée fin mars. Payer pour des fonctionnalités élargies uniquement Son utilisation nécessitait toutefois jusqu'à présent le paiement d'un abonnement à Office 365, la version dématérialisée en ligne de la suite de bureautique.L'application mobile d'Office sera désormais utilisable gratuitement, même si Microsoft souligne dans l'un de ses blogs officiels que l'abonnement à Office 365 permettra d'accéder à «des fonctionnalités d'édition et de collaboration élargies, un stockage illimité sur OneDrive, une intégration avec (le service de stockage en ligne concurrent) Dropbox et une série d'autres avantages». Une version adaptée à l'iPhone L'abonnement reste également nécessaire pour utiliser les logiciels d'Office sur un ordinateur classique. Outre l'application pour iPad qui, selon Microsoft, a déjà été téléchargée plus de 40 millions de fois, une version adaptée à l'iPhone d'Apple est également lancée jeudi.Microsoft promet aussi pour l'an prochain une autre application Office pour les tablettes de diverses marques utilisant le système d'exploitation Android de Google, ainsi qu'une version optimisée pour son prochain système d'exploitation Windows 10. Plus d'un milliard d'utilisateurs Microsoft revendique plus d'un milliard d'utilisateurs dans le monde pour Office, qu'il vendait traditionnellement sur supports physiques (disquettes, puis CD) mais qu'il s'efforce de plus en plus de proposer sous forme d'abonnement en ligne (Office 365) car cela représente une source de revenus plus régulière (Avec 20minutes.fr)  
(samedi 08 novembre 2014.)
L'ambitieux projet anti-cancer de Google : 
Pour permettre de diagnostiquer le cancer avec précision, le géant internet américain Google a dévoilé mardi un nouveau projet de recherche. Il sera question pour une équipe de scientifiques d'étudier la possibilité d'utiliser les nanoparticules dans la détection de la maladie. "Les nanoparticules pourraient être ingérées sous la forme de comprimés afin de pénétrer dans le sang," explique la firme américaine dans une note de présentation du projet. "Elles seraient conçues pour repérer et se fixer sur un type particulier de cellules, comme les cellules tumorales." L'étape suivante, le diagnostic à proprement parler, consistera à associer les nanoparticules ingérées "à un objet connecté équipé de capteurs spéciaux". Selon les précisions de Google, différentes techniques de transmission non invasives, comme les ondes radio ou lumineuses, sont étudiées dans le cadre de la recherche. "Nous proposerons la technologie sous contrat de licence à des partenaires, afin qu'il développent des produits dont l'efficacité et la sécurité pourront être testés lors d'essais cliniques", indique encore le groupe américain. Le projet est piloté par "Google X", la branche du géant internet travaillant sur des projets futuristes comme les voitures sans chauffeur (Google Car), les lunettes interactives (Google Glass), ou le projet Loon utilisant des montgolfières comme relais internet. (Avec BBC)
(mardi 28 octobre 2014.)
Le nom de domaine "Ebola.com" vendu pour plus de 170 000 euros : 
Le malheur des uns fait le bonheur des autres. L'épidémie d'Ebola a permis aux propriétaires du nom du site internet Ebola.com de réaliser une belle opération financière en revendant leur nom de domaine pour plus de 200 000 dollars (170 000 euros), vendredi 24 octobre. Le vendeur du nom Ebola.com est l'entreprise Blue String Ventures, basée dans le Nevada, qui se décrit comme une société investissant dans des noms de domaine et de marques sur internet. L'acheteur est une société établie en Russie, appelée WeedGrowthFund, connue auparavant sous le nom de Ovation Research.  Le site Ebola.com contient des articles sur la maladie et des réponses aux questions les plus fréquentes sur la fièvre hémorragique qui a causé la mort de près de 4 900 personnes depuis le début de l'année. La société a déboursé 50 000 dollars (40 000 euros) en liquide, ainsi que 19 192 actions de la société Cannabis Sativa, qui promeut l'usage médical de la marijuana, pour un montant de près de 170 000 dollars (134 000 euros). Les raisons derrière la vente du nom de domaine ne sont pas connues, mais le patron de Cannabis Sativa, l'ancien gouverneur du Nouveau-Mexique GaryJohnson, a déclaré publiquement penser que le cannabis pourrait être utile dans les traitements pour soigner le virus de la fièvre hémorragique. (Avec francetvinfo)
(samedi 25 octobre 2014.)

Le pays organisateur écope aussi d'un match à huis clos avec sursis suite aux incidents lors de la demi-finale contre le Ghana. Nouvelle décision surprenante de la Confédération africaine de football qui va certainement faire réagir.

Le match pour la troisième place entre la Guinée Equatoriale et la RDC se disputera comme prévu avec des spectateurs samedi à Malabo, et ce, malgré les violents incidents de jeudi qui ont fait 36 blessés. La CAF voulait "obliger l’équipe de la Guinée équatoriale à jouer son prochain match à huis clos sans spectateurs. Toutefois, pour promouvoir un esprit de fairplay et de fraternité durant la CAN 2015, le jury a décidé de suspendre le match à huis clos à condition que les spectateurs ne soient pas coupable d’une telle infraction lors du match de classement."
 
En cas de nouveaux incidents identiques lors du match de classement, la CAF imposera automatiquement la sanction de jouer à huis clos le prochain match du Nzalang. La CAF a aussi infligé à la fédération équato-guinéenne de football une amende de 100.000 dollars.
 
La demi-finale entre le Ghana et la Guinée Equatoriale a été jeudi le théâtre de scènes de chaos avec des jets de projectiles incessants de la part du public local sur l'arbitre et les joueurs ghanéens durant le match. La rencontre a été ensuite interrompue pendant plus de 35 minutes à la 83e minute après l'entrée sur la pelouse des fans des Black Stars, poussés à quitter les tribunes par des incidents avec les supporteurs adverses. Il a fallu l'intervention des forces de sécurité, à l'aide de gaz lacrymogènes et d'un hélicoptère, et l'évacuation d'une bonne partie des fans équato-guinéens pour pouvoir reprendre et terminer la partie.
 
@lavoixdelamerique.com
Publié dans Sports

INCIDENTS La demi-finale de la CAN entre la Guinée Equatoriale et le Ghana, jeudi soir, a été interrompu pendant 30 minutes en raison de violents incidents impliquant des supporteurs...


Les matchs de la Guinée Equatoriale, pays hôte de la CAN 2015, ont décidément été agités. Après le scandale arbitral du quart de finale contre la Tunisie, la demi-finale face au Ghana, jeudi soir, a été interrompue pendant plus d'une trentaine de minutes en raison de violents incidents impliquant des supporteurs. Les supporters guinéens n'ont pas apprécié la sèche défaite de leur équipe (3-0).

Des incidents déjà à la mi-temps

La première période, conclue sur le score de 2 à 0 en faveur du Ghana, avait été très tendue. Après un penalty sifflé en faveur du Ghana et transformé par Jordan Ayew (41e), des spectateurs avaient commencé à jeter des projectiles, surtout des bouteilles et des canettes, sur la pelouse. Le public scandait «l'arbitre dehors», en espagnol. Lorsque ce dernier a sifflé la pause, les joueurs du Ghana, visés par des projectiles lancés par le public, ont dû être escortés par les forces de l'ordre jusqu'à leur vestiaire.

Le match interrompu à la 83e minute

Excédés par le 3e but signé Andre Ayew (75e), les supporters guinées s'en sont alors pris à ceux du Ghana. Visés par des jets de projectiles en tout genre, ces derniers ont été évacués vers la pelouse par les forces de l'ordre, forçant l'arbitre à interrompre le match. La police, aidée d'un hélicoptère de la gendarmerie, a alors chargé et évacué une large partie du stade, usant notamment de gaz lacrymogènes. Il a fallu plus de 30 minutes avant qu'un calme assez précaire revienne, permettant de replacer les Ghanéens dans une tribune opposée, à l'abri des représailles des fans locaux, extrêmement remontés.

La fin du match, quand même

Pendant ce temps, les joueurs attendaient sur la pelouse. Les membres de l'équipe équato-guinéenne ont tout fait pour calmer les spectateurs en faisant de grands gestes. Les supporteurs du Ghana, d'abord parqués derrière un but, ont été escortés vers un virage éloigné, et les esprits se sont un peu calmés. Le match a pu enfin reprendre, pour trois minutes seulement, et l'arbitre a donné le coup de sifflet final sur la victoire du Ghana sans aller jusqu'au bout du temps réglementaire. Dimanche, en finale, les coéquipiers des frères Ayew rencontreront la Côte d'Ivoire. Mais cette soirée a terni pour de bon l'image de cette Coupe d'Afrique.

@20minutes.fr

Publié dans Sports
Scénario incroyable à Bata où la République Démocratique du Congo s'est qualifiée pour les demi-finales de la Coupe d'Afrique des Nations en battant le Congo (4-2). La RDC était menée 2-0 après l'heure de jeu. Et puis, elle a tout renversé.
 
Il ne devait en rester qu’un et ce sera la République Démocratique du Congo. Victorieux samedi du derby qui l’opposait au Congo (4-2) en quart de finale de la CAN, les "Léopards" ont validé leur billet pour le dernier carré à l’issue d’une seconde période complètement folle. Il s'agit de leur première qualification en demi-finale depuis 1998. Ils seront opposés au vainqueur de Côte d’Ivoire - Algérie qui se disputera dimanche à 20h.
Le film du match
"On n'a pas envie de rentrer sans avoir gagné" avait prévenu vendredi le sélectionneur de la RDC, Florent Ibenge. Mission accomplie, de surcroît dans un derby intercongolais, entre deux pays frères quoiqu'aux relations politiquement fraîches. Le Congo de Claude Le Roy (8e CAN pour l'entraîneur français, un record), de son côté, a tout de même réussi son tournoi puisqu'il a connu en 2015 sa première victoire dans une CAN depuis 41 ans.
 
Sur le terrain, c'était renversant. Les "Diables rouges" de Le Roy avaient fait parler leur réalisme... diabolique en inscrivant deux buts sur leurs deux seules occasions, par Ferebory (55e) et Bifouma (62e), devenu le meilleur buteur de la CAN avec sa 3e réalisation. Menée soudainement 2-0, la RDC a eu les ressources pour revenir par Mbokani (65e), Bokila (75e), et s'imposer grâce à Mpela (81e) et encore Mbokani (90e+1).
 
Deux barres et deux buts de retard
 
Les "Léopards" ont pourtant mis du temps à trouver le geste juste, notamment dans une première période qui souffrait d'un manque de rythme patent. La faute au climat émollient : il faisait très lourd à Bata ce samedi... Peut-être aussi la faute à un enjeu propice à tétaniser les acteurs. La partie ne s'est emballée qu'autour de l'heure de jeu, avec trois buts en dix minutes, et davantage d'allant dans le jeu. Le match a été largement siglé RDC en termes de possession et d'occasions, mais le dernier geste demeurait désespérément défaillant, par mollesse ou manque de lucidité.
 
Une série d'occasions : des tentatives non cadrées ou trop aisées pour le gardien adverse (3e, 9e, 14e, 15e, 35e, 66e, 72e). Et quand ils resserraient la mire sur le cadre, c'était en plein dedans en frappant deux fois la barre, d'une demi-volée de Bolasie sur une remise de Mbokani (53e), et sur un coup franc de Kasusula (59e).
 
Bolasie et Bokila, les ailiers, profitaient de côtés rendus poreux par leurs vis-à-vis Bissiki et Baudry, et Mbokani se montrait encore très précieux dans son rôle de point de fixation en pointe. Il était récompensé d'un doublé, et le coaching de Florent Ibengé l'était aussi, puisque le but du 3-2 a été marqué sur un coup franc de Kebano dévié de la tête par Mpela, deux joueurs entrés en jeu. À la longue, la ténacité des "Léopards" a fini par payer, leur domination a fini par se traduire au score. Il fallait des Congolais en demi-finale, ce seront ceux de Kinshasa.
 
@eurosport.fr
Publié dans Sports

Dénouement incroyable pour la RD Congo dans le groupe B de la Coupe d’Afrique des nations, ce 26 janvier à Bata. Malgré un 3e match nul, les Léopards de RDC se sont qualifiés pour les quarts de finale de la CAN 2015 où ils affronteront le Congo-Brazzaville. Les Tunisiens, tenus en échec 1-1 par les Congolais, affronteront la Guinée équatoriale.

La fête s’annonce immense sur les deux rives du fleuve Congo, le 31 janvier 2015. Congolais de Kinshasa et de Brazzaville s’affronteront en quarts de finale de la Coupe d’Afrique des nations de football, à Bata. Un derby dont seuls les supporters des deux équipes pouvaient rêver tant les Diables rouges n’étaient pas favoris dans le groupe A et les Léopards à la peine dans le groupe B.

L’équipe de RDC avait certes son destin en mains avant d’affronter celle de Tunisie, ce 26 janvier à Bata. Mais elle doit plus sa qualification à sa force de caractère car sa prestation.

La paire Chikhaoui-Akaichi fait des ravages

Au coup d’envoi, les Tunisiens, eux, sont dans une position idéale en vue de la qualification : un nul leur suffit pour aller en quarts de finale. Même une défaite ne serait pas éliminatoire si la Zambie ne bat pas le Cap-Vert dans le même temps. Les Aigles de Carthage peuvent donc tranquillement procéder par contre-attaques.

A la 9e minute, l’attaquant Ahmed Akaichi déborde sur le flanc gauche, repique dans l’axe et tente de centrer vers le milieu de terrain Ferjani Sassi dont la reprise du plat du pied est repoussée devant la ligne de but congolaise par le défenseur Joël Kimuaki. Quelques secondes plus tard, le capitaine Yassine Chikhaoui se jette pied en avant et rate de peu un centre délivré au second poteau.

Le numéro 9 tunisien n’est nullement gêné par le déluge qui s’abat désormais sur Bata. Il effectue un véritable récital technique, avec une frappe enroulée qui force Robert Kidiaba, le gardien adverse, à dévier le ballon en corner (20e).

Dominateurs, à l’aise, les Aigles ouvrent logiquement le score à la demi-heure de jeu grâce à un centre de Chikhaoui et à un coup de tête à bout portant d’Akaichi : 0-1, 30e. Chikhaoui fait ensuite bondir les spectateurs avec une reprise de volée sublime. Mais son but est invalidé pour une position de hors-jeu évidente (33e).

La RDC persévère

Il a fallu attendre la 28e minute et un coup franc enroulé du défenseur congolais Jean Kasusula pour qu’Aymen Mathlouthi, le gardien de but tunisien, soit réellement en danger.

Privés de leur milieu de terrain récupérateur Youssouf Mulumbu, les Léopards sont à la peine en défense. En attaque, c’est à peine mieux malgré tous les efforts de l’avant-centre Dieumerci Mbokani, constamment sollicité par ses partenaires. Ce dernier ne parvient qu’à décocher une frappe écrasée à la 48e minute et ne cadre pas un coup de tête malgré une belle détente (62e).

Incapable de marquer, Mbokani sait en revanche se muer en passeur décisif. Sa déviation de la tête à la 65e minute, permet à Jérémy Bokila de fusiller Mathlouthi. La RDC égalise à 1-1 contre le cours du jeu. Juste avant, Wahbi Khazi a gâché une énorme occasion de creuser l’écart pour la sélection tunisienne.

Les Léopards veulent ensuite enfoncer le clou pour se prémunir d’une désillusion. Une victoire du Cap-Vert les éliminerait. Les Cap-Verdiens ne parviendront toutefois jamais à prendre les Zambiens à défaut dans l’autre rencontre du groupe B.

Après avoir décroché sa qualification de justesse pour la CAN 2015, la sélection congolaise a arraché celle pour les quarts du tournoi. Les Tunisiens, eux, devront se coltiner l’équipe hôte du tournoi, la Guinée équatoriale, le 31 janvier à Ebibeyin

@RFI

 

 

Publié dans Sports

Les Léopards de la RDC se sont regroupés lundi 6 octobre à Kinshasa, en prévision du match de la troisième journée -groupe D des éliminatoires de la Can 2015 prévu samedi contre les Eléphants de la Côte d’Ivoire.


L’entraineur congolais, Florent Ibenge a, à sa possession tous les joueurs évoluant à Kinshasa et ceux de Lubumbashi, excepté Joël Kimwaki blessé.

Ceux évoluant à l’étranger sont également arrivés ce lundi soir. Il s’agit de :

  • Zola Distel
  • Youssouf Mulumbu
  • Yannick Bolasie
  • Jeremy Bokila
  • Chancel Mbemba
  • Herve Kage
  • Cédric Mongungu
  • Junior Kabananga
  • Gabriel Zakuani
  • Nicaise Kudimbana
  • Isama Mpeko
  • Ntela Kalema

Neeskens Kebano est attendu ce mardi dans la soirée, mais avant dans la journée la fédération internationale de football association (Fifa) décidera s’il peut jouer pour la RDC. Ce joueur français d’origine congolaise a déjà livré des matches pour les bleus.
Par ailleurs, la première séance d’entrainement est programmée mardi 7 octobre au stade Tata Raphael, en raison de deux séances par jour jusque vendredi 10 octobre. Le stade sera réservé aux Ivoiriens, le même vendredi (14H30 GMT) pour la connaissance du terrain.

Quant aux Ivoiriens, Hervé Renard a choisi la capitale économique ivoirienne (Abidjan) pour le travail d’avant-match avec un groupe de 28 joueurs au lieu de 29. Le jeune attaquant bordelais Touré Thomas ayant finalement manifesté le désir de se «donner un temps» de réflexion pour revêtir la tunique orange. Il est Franco-ivoirien.

La préparation des Eléphants a débuté ce lundi. Selon le site de la Fédération ivoirienne de football (Fif), les entrainements s’effectueront notamment au Centre technique national de Bingerville, au stade Félix Houphouët-Boigny et au stade Robert Champroux.
Les Ivoiriens sont attendus à Kinshasa le jeudi 9 octobre pour regagner Abidjan le dimanche 12 octobre. La réception des Congolais pour la quatrième journée de ces éliminatoires est programmée pour le mercredi 15 octobre à 17h GMT au stade Félix Houphouët- Boigny.

Kinshasa, 07/10/2014 (Radiookapi Paluku via aucongo.cd)

Publié dans Sports
mercredi, 10 septembre 2014 16:54

Can 2015 : la RDC domine la Sierra Leone (2-0)

Après la défaite face au Cameroun, les Léopards de la RDC ont réussi à se relancer dans la course pour la qualification à la Can 2015 face à la Sierra Leone. Les Congolais ont dominé les Sierra léonais ce mercredi 10 septembre à Lubumbashi sur le score de deux buts à zéro. Dominateurs dans le jeu sur l’ensemble du match, les Léopards ont portant mis du temps pour vraiment entrer dans la partie et se montrer dangereux.

Le match : 2-0

Pour affronter la Sierra Leone, Florent Ibenge a quelque peu revu son équipe. Il a remplacé Youssouf Mulumbu, blessé lors du match face au Cameroun. Le technicien congolais a également fait débuter Kasusula et Lusadisu qui n’avait pas joué face aux Lions indomptables.

Sur son couloir gauche, Kasusula a été précieux durant toute la partie. C’est de lui qu’est partie la première frayeur de la défense sierra léonaise. Dans les premières minutes de jeu, il centre fort dans la surface de réparation sierra léonaise mais aucun attaquant congolais ne parvient couper la trajectoire du ballon.

La prochaine journée de ce groupe D opposera la RDC à la Côte d’Ivoire et le Cameroun à la Sierra Leone.

Il en sera ainsi de tous les centres venus des côtés. Il faudra attendre les dernières minutes de la première période pour voir Mubele reprendre un centre-tir de Kasusula. Le portier sierra léonais qui veillait au grain parvient à dévier le ballon.

C’est à peu près tout ce qu’on peut retenir de la première période congolaise.

De leur côté, les Sierra léonais procèdent en contre et passent à deux doigts de surprendre leurs adversaires sur deux contre-attaques menées superbement. Ils pèchent dans le dernier geste.

C’est logiquement que les deux équipes rentrent aux vestiaires sur le score de zéro but partout.

Il fallait attendre la seconde période pour voir les meilleures occasions de ce match partie.

Et ce sont les Congolais qui débutent le mieux cette période. Plus combattifs et plus précis dans les transmissions se trouvent mieux et se montrent véritablement dangereux.

A la 51e minute de jeu, Kasusula, toujours remuant sur son couloir gauche trouve Mubele dans la surface de réparation sierra léonaise. L’attaquant de V.club qui a réussi à se faire oublier dans les deux défenseurs centraux de la Sierra Leone ouvre le score.

Forts de leur avance au score, les Congolais gèrent le match, laissant l’initiative du jeu à leurs adversaires.

Les Sierra léonais visiblement fatigués par une première mi-temps au cours de la quelle ils ont bien organisés et très disciplinés ne parviennent plus à se monter bien dangereux.

C’est dans les dernières minutes de la partie que les Congolais se mettent définitivement à l’abri. Mabwati déborde sur le côté droit et trouve Bokila dans la surface de réparation. L’avant-centre congolais qui a remplacé Mubele marque.

Les Léopards relancés

Après la défaite face au Cameroun, les Congolais savaient que le résultat de cette rencontre face à la Sierra Leone allait être très important dans la suite de la course des Léopards pour la qualification à la Can 2015.

Cette victoire relance les Léopards dans un groupe qui semble très serré et où chaque victoire risque d’être décisive.

Kinshasa, 10/09/2014 (Radiookapi via aucongo.cd)

Publié dans Sports

La phase de poules des éliminatoires de la CAN-2015 a débuté les 5 et 6 septembre. Dans cette dernière ligne droite qui délivrera 15 précieux sésames pour le Maroc, certaines équipes ont créé la surprise. D’autres se sont réveillées après des dernières apparitions décevantes. Tour d'horizon...

La plus grande surprise est venue du groupe A, où le Nigeria, tenant du titre, s’est fait surprendre à domicile par le Congo-Brazzaville, désormais entraîné par Claude Le Roy (2-3). Dans ce groupe, l’Afrique du Sud mène le bal après sa nette victoire au Soudan (3-0).

Dans le groupe B, au sortir d’un Mondial réussi, l’Algérie a tenu son rang en s’imposant en Ethiopie 2-1, malgré une belle opposition. Elle prend provisoirement la tête. L’autre match du groupe, Mali – Malawi, a été reporté au dimanche 7 septembre en raison de fortes chutes de pluie sur Bamako.

Les équipes qui recevaient étaient à la fête dans le groupe C. Le Burkina Faso, vainqueur du Lesotho 2-0, est en tête du classement en compagnie du Gabon, qui a disposé de l’Angola par 1 but à 0.

Le groupe D est présenté comme le groupe de la mort… à juste titre. Et en débutant par une défaite à domicile face à un Cameroun en plein renouveau (0-2), la RD Congo n’a déjà plus le droit à l’erreur. La Côte d’Ivoire, de son côté, est passée près de la correctionnelle avant de rectifier le tir dans la dernière demi-heure contre la Sierra Leone (2-1).

Dans le groupe E, la Guinée n’était pas favorite face au Togo, mais sur « son » terrain à Casablanca, elle s’est imposée logiquement face à un adversaire trop brouillon. Elle prend la tête du groupe après la contre-performance du Ghana, tenu en échec à domicile par l’Ouganda (1-1).

Dans une poule F très ouverte, la Zambie, vainqueur de la CAN-2012, n’a pu faire mieux qu’un nul sur son terrain devant le Mozambique (0-0). Le Cap-Vert, quart-de-finaliste de la dernière édition, confirme de son côté qu’il faudra encore compter sur lui : il est allé s’imposer facilement au Niger (3-1).

Enfin, le Sénégal avait beaucoup à perdre contre l’Egypte, dans le groupe G. Mais les Lions de la Téranga, absents de deux des trois dernières CAN, n’ont pas failli. Dans un match qu’ils ont parfaitement maîtrisé, ils l’emportent face à des Pharaons en pleine reconstruction (2-0).

A domicile, la Tunisie est venu à bout du Botswana malgré des difficultés (2-1). Et c'est d'ailleurs le Botswana qui a ouvert la marque avant que Wahbi Khazri égalise. En fin de partie, un penalty permet aux Aigles de Carthages de prendre les trois points de la victoire. Prochain adversaire pour les coéquipiers de Khazri : l'Egypte.

Kinshasa, 06/09/2014 (Rfi via aucongo.cd)

Publié dans Sports
dimanche, 07 septembre 2014 09:21

Can 2015 : la RDC battue par le Cameroun

La RDC a perdu (0-2) face au Cameroun samedi 6 septembre au stade TP Mazembe de Lubumbashi (Katanga). Les buts camerounais ont été marqués à la 46e minute par Njie et Aboubacar à la 81eminute.

Avec cette défaite, les Léopards congolais ont raté leur entrée en éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations dont la phase finale se jouera au Maroc en 2015. La dernière victoire de la RDC à cette compétition devant le Cameroun remonte de 1998. L’équipe nationale A a joué son premier match officiel depuis la Can 2013 jouée en Afrique du Sud.  

Le match a commencé avec une légère domination des Congolais avec 3 frappes qui échouent toutes sur le bras du gardien camerounais. Les Lions indomptables vont se réveiller et tenter de reprendre la partie à leur compte. Avec ses 5 médiateurs, le Cameroun mise sur Nkoulou, Enoh Eyang et Stéphane Mbia dans l’entre-jeu qui font «l’essuie-glace ». Ils enrayent les offensives congolaises et retrouvent leurs ailiers qui tentent de temps à temps d’inquiéter Kidiaba, le portier congolais.

Après 15 minutes de temps d’observation, les deux équipes continuent à hésiter de se lancer à l’assaut et toutes les tentatives des attaquants de deux équipes passent à côté.

Quelques minutes après, le capitaine Youssouf Mulumbu quitte ses coéquipiers sur blessure, il est remplacé par Munganga. Florent opte alors pour deux milieux défenseurs : Makiadi et le nouvel entrant. Ce choix tactique fait réculer la RDC qui concède coup sur coup trois corners, mais Kidiaba est vigilant.

À l’inverse, Florent Ibenge compte sur des percées de ses latéraux Issama Mpeko et Ebunga Nsimbi. Ils alimentent tant soit peu l’attaque congolaise mais celle-ci ne trouve pas le chemin des filets.

Alors qu’on jouait les temps additionnels, le Cameroun part en contre. Kidiaba hésite sa sortie et Njie ne se loupe pas pour plonger tout le stade TP Mazambe dans l’émoi. Il trompe le dernier rempart congolais sur une balle à ras-le-sol et trouve le chemin des filets. 1 pour le Cameroun et 0 pour la RDC.

La partie reprend avec un sursaut d’orgueil des Congolais qui tentent de se lancer en attaque pour chercher le but égalisateur. Mais ils vont s’illustrer par une kyrielle de ratés.

C’est à la 81e minute que Vincent Aboubakar crucifie les Congolais : 2 pour les Lions indomptables, 0 pour les Léopards. De quoi dire que les Lions ont dompté les Léopards dans leur cage.

Pour retrouver la dernière victoire de la RDC devant le Cameroun, il faut remonter en 1998 à la Can organisée au Burkina. Le match s’était soldé sur le score d’un but à zéro.

La RDC a joué, avec son équipe nationale A, son premier match officiel depuis la Can 2013 jouée en Afrique du Sud.

Mais pour l’instant, le Cameroun empoche ses trois premiers points en préliminaires de la Can 2015.

Lors de la deuxième journée, la RDC sera reçue par la Sierra Leone à Lubumbashi. Le Cameroun offrira son hospitalité à la Côte d’Ivoire.

Kinshasa, 06/09/2014 (Radio okapi via aucongo.cd)

Publié dans Sports

Le sélectionneur adjoint des Léopards, Florent Ibenge, a publié lundi 18 août à Kinshasa la liste de trente-sept joueurs présélectionnés pour le match de la première journée de la phase de poules des éliminatoires de la Can -Maroc 2015. La RDC recevra le Cameroun le 6 septembre prochain au stade Kibassa Maliba de Lubumbashi (Katanga).

Florent Ibenge qui dirige la sélection de la RDC, jusqu’à sa confirmation en tant que titulaire, affirme avoir choisi ces joueurs sur base de certains critères dont la performance, le niveau du championnat où évolue le joueur ainsi que la titularisation de l’athlète dans son club.

Les Léopards vont débuter leur préparation le 25 août au stade Tata Raphaël, après la dernière rencontre des quarts de finale de la Ligue de champions entre Vclub et Mazembe. Ces deux clubs sont d’ailleurs les plus grands pourvoyeurs de la sélection. Parmi les trente-sept présélectionnés, 12 viennent de V.club et 4 de Mazembe.
Un groupe de vingt et un joueurs doit débuter les entraînements le lundi prochain. Les joueurs professionnels doivent les rejoindre au plus tard le 1er septembre.

S’agissant de son contrat en tant qu’entraîneur titulaire, le technicien franco-congolais a précisé qu’il ne l’a pas encore signé et que les discussions sont en cours entre lui, la Fecofa et le ministère des sports pour sa finalisation.

Après le match du Cameroun, la RDC se déplacera à Accra pour affronter la Sierra Leone qui ne peut pas accueillir cette rencontre à domicile à cause de l’épidémie Ebola. Ce groupe D des éliminatoires de la Can 2015 comprend la Côte d’Ivoire, le Cameroun et la Sierra Leone.

La liste de 37 joueurs présélectionnés :

Gardiens
1. Kidiaba – TP Mazembe, RDC
2. Lomboto – V Club, RDC
3. Kudimbana – Anderlecht, Belgique
4. Parfait Mandanda – Charleroi, Belgique
Défenseurs
5. Chancel Mbemba – Anderlecht, Belgique
6. Cedric Mongongu – Evian, France
7. Gabriel Zakuani – Peterbourough, Angleterre
8. Bangala Litombo – FC Renaissance, RDC
9. Ebunga Simbi – AS V Club, RDC
10. Jean Kasusula – TP Mazembe, RDC
11. Isama Mpeko – Kabuscorp, Angola
12. Joel Kimwaki – TP Mazembe, RDC
13. Mabele Bawaka – AS V Club, RDC
14. Mampuya – AS V Club, RDC
15. Bobo Ungenda – Orlando Pirates, Afrique du Sud
Milieux
16. Ilongo Ngasanya – TP Mazembe, RDC
17. Lema Mabidi – AS V Club, RDC
18. Lusadisu – AS V Club, RDC
19. Magola – AS V Club, RDC
20. Munganga – AS V Club, RDC
21. Ntela Tychique – AC Léopards, RDC
22. Cédric Mabwati – Bétis Séville, Espagne
23. Herve Kage – KRC Genk, Belgique
24. Neeskens Kebano – Charleroi, Belgique
25. Cedric Makiadi – Werder de Brême, Allemagne
26. Youssouf Mulumbu – WBA, Angleterre
27. Distel Zola – Le Havre, France
28. Yannick Bolasie – Crystal Palace, Angleterre
Attaquants
29. Britt Assombalonga – Nottingham, Angleterre
30. Jeremi Bokila – Terek Grozni, Russie
31. Yves Diba – Al Sailiya – Qatar
32. Kazenga Lualua – Brigthon, Angleterre
33. Deo Kanda – As V Club, RDC
34. Dark Kabangu – MK, RDC
35. Luvumbu Nzinga – AS V Club, RDC
36. Mubele – V Club, RDC
37. Ngudikama – V Club, RDC

Kinshasa, 18/08/2014 (Radiookapi via aucongo.cd)

Publié dans Sports

La Commission d’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations Orange de la CAF a rendu une décision ce dimanche 17 août 2014 disqualifiant le Rwanda des éliminatoires de la CAN Orange, Maroc 2015.

La décision fait suite à une réservé règlementaire formulée par la Fédération Congolaise de Football (FECOFOOT) au cours du match aller Congo – Rwanda disputé le 20 juillet 2014 à Pointe-Noire et comptant pour les éliminatoires de la compétition.

La réservé portait sur l’éligibilité du joueur Birori Dady, aligné avec le Rwanda, et qui évolue au sein de l’AS Vita Club de Kinshasa avec la nationalité congolaise (RDC), une autre identité, Etekiama Agiti Tady, et un âge différent.

Suite à l’enquête ouverte par la CAF, sur la base des documents fournis par les fédérations du Rwanda, du Congo et de la RD Congo, et après audition du joueur au siège de la CAF le 11 août 2014,  il a été possible d’établir que les deux identités ne renvoient qu’à une seule et même personne.

Bien que soutenant que le joueur ne dispose à leur connaissance que d’une seule identité, Dady Birori, la CAF a pu établir sur la base de lettres versées au dossier que la Fédération Rwandaise de Football (FERWAFA) avait  convoqué le joueur sous le nom Etekiama Agiti Tady pour rejoindre l’équipe nationale du Rwanda.

Sur la base de ces éléments et bien d’autres, la Commission d’organisation de la CAN Orange décide, en application des articles 41 des règlements de la CAN, 82 et 83.1 du Code disciplinaire de la CAF, de:

1/ Suspendre immédiatement le joueur Etekiama Agiti Tady  / Birori Dady jusqu’ à nouvel ordre et confirme son interdiction de jouer en club et équipe nationale. 

2/ Déclare le Rwanda perdant de sa rencontre no.37 contre le Congo, éliminant le Rwanda  définitivement de la compétition

3/ Qualifie le Congo à la phase des groupes éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations Orange – Maroc 2015 au sein du Groupe A, en replacement du Rwanda.

4/ Se réserve le droit de confirmer la durée exacte de la suspension du joueur et  d’imposer des sanctions additionnelles si nécessaires lors de la prochaine rencontre de la Commission d’Organisation prévue le 17 Septembre 2014 prochain

5/ Urge le joueur et les parties prenantes à régulariser la situation non-règlementaire de double identité

Ces décisions d’application immédiate sont susceptibles de recours conformément aux dispositions règlementaires en vigueur dans le Code disciplinaire de la CAF.  

Kinshasa 17 août 2014 (Cafonline via aucongo.cd)

Publié dans Sports

Offres d'emploi

Bourses d'études

Kinshasa - RD Congo : 30 novembre 2020.

Restez connecté(e) :




Copyright © AuCongo.net, 2020 - Tous droits réservés. Un produit de NSAT Sprl.
Developped by IT Group

Nous suivre!:)

Cliquer Ici!

Restez informer en 1 clic!