La FIFA a infligé une interdiction de recrutement pour les deux prochaines sessions de mercato. Quelles sont les conséquences possibles pour le Barça ?

Il n'y a jamais de bonne période pour recevoir une telle sanction. Néanmoins, elle est arrivée à un très mauvais moment pour le Barça, qui comptait sur la session estivale du marché des transferts pour reconstruire une partie de son effectif, avec notamment des dépars majeurs au sein du club catalan.

Le Barça peut bien entendu faire appel de la sanction de la FIFA. En 2005, la Roma (suite à l'affaire Mexès) avait vu sa période d'interdiction de recrutement être réduite par le Tribunal Administratif du Sport. En 2010, Chelsea avait également vu sa sanction (interdiction pour deux périodes consécutives, comme le Barça) être annulée par le TAS, après un accord trouvé à la dernière minute avec le RC Lens et Gaël Kakuta. Alors, le club barcelonais peut espérer une diminution de sa sanction.

Si elle était confirmée, ou simplement réduite à la session estivale, le FC Barcelone serait dans une position délicate sur plusieurs dossiers. Voilà ce que cette interdiction de recrutement pourrait avoir comme conséquence pour les Catalans.

1 - La question du gardien

Victor Valdes étant en fin de contrat et ayant déjà annoncé son départ, le Barça se retrouve avec le seul José Manuel Pinto dans les buts. Si Marc-André ter Stegen a officieusement signé pour la saison prochaine, le club catalan devra voir ce que la FIFA décide à son sujet. Une signature en dehors d'une période de mercato ne peut pas être considérée comme officielle, car les papiers doivent être déposés à l'ouverture du mercato. Ainsi, le portier allemand pourrait être contraint d'annuler son transfert en Espagne si cet accord a été trouvé en dehors d'une période d'enregistrement de joueurs. Si les deux parties ont signé leurs contrats en pleine période de mutation (en janvier 2014 par exemple), alors il y a peu de chances que la sanction de la FIFA devienne rétroactive, puisque l'instance mondiale a annoncé que les deux périodes successives d'interdiction de recrutement du Barça  étaient pour l'été 2014 et janvier 2015.

Si le transfert de Ter Stegen venait à échouer, le Barça se retrouverait dans une position délicate. Victor Valdes étant absent sept mois, et en fin de contrat, la situation qui pourrait arranger tout le monde serait une prolongation de contrat d'un an du portier catalan, lui permettant ainsi de ne pas débarquer dans un nouveau club après une grosse blessure, tout en "dépannant" le Barça pendant la durée de son interdiction de recrutement.

De son côté, Marc-André ter Stegen a déjà annoncé, via son agent, qu'il ne jouerait plus à Mönchengladbach la saison prochaine. Alors, si un contrat n'est pas possible au Barça, il n'aura aucun mal à trouver un autre club cet été.

2 - Le départ de Puyol remis en question ?

Carles Puyol a déjà annoncé son départ du Barça à la fin de la saison, arguant que le niveau du Barça lui demandait trop d'efforts après ses deux dernières opérations. Néanmoins, après 15 ans au club, on ne doute pas de l'attachement du Catalan pour le Barça et il pourrait remettre son projet de départ à la saison suivante. En effet, on voit mal le Barça jouer toute une saison avec les seuls Piqué, Mascherano et Bartra en défense centrale.

3 - Des joueurs sur le départ finalement bloqués ?

Le Barça comptait effectuer quelques cessions afin d'avoir les moyens de remodeler en profondeur son effectif cet été. Sans la possibilité de recruter, on voit mal le FC Barcelone se priver de plusieurs éléments, alors que l'effectif est déjà parfois un peu court. Du coup, ceux qui ne verraient pas d'un mauvais oeil un départ cet été (Alexandre Song en tête) ou ceux qui pourraient partir contre une belle offre (Alexis Sanchez), devraient être bloqués au Barça. Frustrant, mais on a vu plus mauvaise situation.

4 - Le transfert d'Alen Halilovic remis en question ?

Il y a une semaine, le Barça annonçait l'arrivée d'Alen Halilovic pour la saison prochaine. Comme pour Ter Stegen, ce transfert ne sera officialisé que lors de l'enregistrement du joueur à l'occasion de l'ouverture du marché estival des transferts. Si la sanction venait à être confirmée, ce transfert pourrait lui aussi être annulé.

5 - PSG, la fin du rêve Messi/Neymar

Avec cette interdiction de recrutement, un départ de Messi ou de Neymar, s'ils avaient été un jour d'actualité, ne le seront plus. Le club catalan ne peut clairement pas se priver de ses deux joyaux. De quoi faire taire une bonne fois pour toutes les rumeurs envoyant Lionel Messi à Paris.

Kinshasa, 02/04/2014 (Goal via Aucongo)